Big Island of Hawai’i: Volcan et LAVE

Nous avons décidé de rendre notre expérience volcanique vraiment intense en allant voir la lave de très près. Les gens de notre auberge nous ont recommandé un “tour” avec un guide, étant donné qu’on ne peut pas de rendre proche de la lave sans bien connaître les environs . Le tour coûtait assez cher, mais nous avons tout de même décidé de partir à l’aventure. Pour une aventure, cela en était toute une!!!
Nous avons marché 3:30 de temps dans la forêt avec de la boue jusqu’aux chevilles, et parfois jusqu’aux genoux. C’était vraiment intense. Évidemment nos chaussures étaient remplies de boue ainsi que nos vêtements. J’ai même glissé une fois, donc j’en avais jusqu’en haut des cuisses…
Après la boue, nous avons marché une autre heure sur le champ de lave . C’était beaucoup plus facile, mais il fallait faire attention pour ne pas tomber, car le sol était coupant comme du verre (nous portions des gants, juste au cas). La lave sur laquelle nous marchions était refroidie depuis longtemps, mais c’était impressionnant tout de même: la surface craquait sous nos pieds, de la vapeur s’échappait de certains endroits et nous devions enjamber des crevasses et grimper sur des collines de lave.

Ensuite, nous sommes enfin arrivés à la lave. Elle s’écoulait doucement à partir du mont Pu ´u ´õ´õ.
La lave refroidissait au fur et à mesure qu’elle s’écoulait.

 

 

 

 

Il ne fallait pas trop s’approcher car la chaleur que la lave dégageait brûlait notre peau, mais nous avons tout de même  grillé une guimauve en passant 🙂
Le retour a été super exigeant. Nous étions déjà fatigués, mais il a fallu marchée encore une heure sur la lave et 3h30 dans la boue. Nos chaussures de marche sont encore en train de sécher (après plusieurs jours!)
Le lendemain, nous avons loué une voiture de nouveau et nous sommes allés au parc national des volcan. Une petite éruption était en cour, nous avons donc vu (de loin) l’un des cratères rougeoyer dans la nuit.

 

 

 Une route a été ensevelie sous la lave en 2003.

 

 

 

 

Être témoin d’une activité volcanique, qu’elle qu’elle soit, c’est magique .
C’est dans ces moments-là qu’on se rend compte que la nature est puissante et intrigante.
( Sur Big Island, nous sommes restés dans le ville de Hilo, à l’auberge Hilo Backpackers. C’était bien, mais nous ne savions pas qu’Hilo est l’une des villes Hawaïenne où il pleut le plus… On a pratiquement pas vu le soleil. Nous n’avions pas le choix d’avoir une voiture pour sortir de cette ville, et le prix était  quand même dispendieux étant donné que je n’ai pas 25 ans ET que je n’ai pas d’assurances voiture au Québec.)
No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *