Japon – Hiroshima

La ville d’Hiroshima nous a tout de suite plu; beaucoup plus tranquille que Tokyo, plusieurs canaux parcourent la ville et le calme règne dans ses grands boulevards.

hiroshima01

hiroshima02

Dès notre arrivée, nous avons déposé nos bagages dans un «coin locker», ou petit casier, puis nous avons marché jusqu’à un parc très joli.

Encore une fois, le parc fait le tour d’un charmant lac d’eau salée.

parc02

parc01

parc05

parc04

Dans les eaux du lac attendent les carpes; elles se précipitent dès qu’un être humain approche le bord de l’eau afin d’avoir de la nourriture.

parc03

On y retrouve aussi plusieurs tortues, qui se prélassent sur les rochers.

parc06

parc07

parc08

parc09

Nous avons passé un très beau moment dans ce parc. J’étais très heureuse d’avoir cette première impression d’Hiroshima: une ville calme, paisible et accueillante. Je savais aussi que ces moments tranquilles seraient de courte durée, et que des instants plus touchants viendraient.

Car qui parle d’Hiroshima se rappelle de son passé tragique.

Après s’être installés dans notre minuscule appartement, nous étions prêts.

Nous avons dédié une journée de notre passage au Japon à essayer de comprendre toute la dévastation de la guerre, l’horreur de cette première bombe atomique sur Terre.

C’était pire que ce que je pouvais imaginer. Le Hiroshima Peace Memorial Museum raconte d’une façon bien particulière ce 6 août 1945.

hiroshima03

On entre dans un espace dédié aux victimes et à leurs familles. On voit des effets personnels de personnes décédées, des images de corps en lambeaux, des récits d’épouvante, des bouts de bâtiments tordus par la chaleur, des morceaux de chairs noircies, des vêtements tachés de sang… tout en découvrant l’histoire derrière chacune de ces reliques.

L’histoire de la jeune fille qui, malgré ses blessures graves, a réussi à rentrer chez elle pour mourir quelques jours plus tard.

L’histoire du garçon qui a aidé son ami qui ne pouvait plus avancer à cause de ses pieds en sang.

L’histoire de la mère qui a vu son enfant mourir.  L’histoire d’une ville entière décimée.

Les larmes aux yeux, on est capable de percevoir une partie du drame.

Ci-dessous, ma seule photographie de l’intérieur du musée. Je trouvais que ça donnait une bonne idée de l’étendue physique des dégâts.  (Tout a été complètement carbonisé sur un rayon de 2 km, mais les effets ont été ressentis beaucoup plus loin et les vitres de tous les bâtiments ont explosé sur plusieurs kilomètres.)

hiroshima04

On sort de là sous le choc.

À l’extérieur, un parc a pris la place du centre-ville de l’époque. On y retrouve un cénotaphe pour les victimes.

hiroshima05

Plusieurs personnes viennent porter des fleurs ou autres messages de paix devant le monument.

hiroshima06

Un peu plus loin, on retrouve une sculpture en l’honneur de Sadako Sasaki, une jeune fille qui mourra de la leucémie quelques années après la bombe.  La jeune fille croyait dur comme fer que la fabrication de mille grues en origami pourrait la sauver…

hiroshima07

Encore aujourd’hui, des centaines de personnes offrent des grues en origami à la mémoire de Sadako.

hiroshima08

hiroshima09

Le dôme de Genbaku, qu’on voit sur les photos, est le bâtiment le plus près de l’hypocentre à avoir résisté. Il a été solidifié et est toujours debout.

hiroshima10

hiroshima11

Un peu plus loin, nous avons terminé notre journée en visitant le château d’Hiroshima.

hiroshima12

No tags for this post.

One thought on “Japon – Hiroshima

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *