Japon – Tokyo – Tsukiji

L’une des choses que je voulais absolument faire à Tokyo était la visite de son célèbre marché de poissons, qui est le plus grand marché de poisson au monde!  J’avais lu un peu partout qu’il était particulièrement impressionnant, et nous n’avons pas été déçus.

Nous sommes arrivés à Tsukiji vers 9h00 le matin, afin de visiter le marché extérieur où se trouvent les revendeurs de poisson, soit ceux qui l’ont transformé, cuit ou emballé. Le marché «intérieur» n’est accessible aux touristes qu’à partir de 10h00, et c’est à cet endroit que se retrouvent les poissonniers à l’oeuvre. Nous n’avons pas fait l’effort d’accéder à la vente aux enchères des thons, car cela commençait à 5h00 du matin et la file d’attente à 3h00… Sachant qu’un maximum de 120 personnes peut y être admis, nous avons abdiqué avant même d’essayer.

tsukiji01

Le marché extérieur était vivant et tout simplement génial.  Tout donnait envie de se faire dévorer (les crabes!!!!) et j’avais rarement vu autant de poissons  et crustacés frais au même endroit.

tsukiji02 tsukiji03 tsukiji04

Tout était couleurs, odeurs délectables, ambiance décontractée.

tsukiji05

Il y avait aussi plusieurs petits (tout est petit, ici) restaurants de poisson partout, et certains mettaient en valeur leur achat de la journée en présentant la tête de ladite chose; ici, la tête d’un immense thon!

tsukiji06

Il y en avait définitivement pour tous les goûts; brochettes, sashimis, makis…

tsukiji07 tsukiji08

tsukiji09

Il y avait aussi plusieurs vendeurs d’objets divers, de couteaux japonais et de vaisselle magnifique.  J’ai dû me retenir pour en acheter, mais l’idée de transporter ça dans nos sacs à dos ne m’a pas fait regretter mon choix.

tsukiji10

Dès 10h00, nous nous sommes dirigés vers le marché de poissonniers. Des gardes nous faisaient attendre en ligne et nous donnait dès l’entrée une carte explicative de l’endroit sur laquelle il était bien indiqué de ne pas déranger les travailleurs et qu’on s’apprêtait à entrer dans un endroit dangereux. Dangereux, car il y a énormément de va et viens, de camion et autres cars qui ne s’arrêtent définitivement pas pour laisser passer les touristes. Il faut donc être prêt à se tasser rapidement! De plus, le sol est constamment mouillé afin d’en laver le sang et les résidus de poisson.

tsukiji11

Nous avons eu l’impression d’entrer dans un monde parallèle où le poisson est à l’honneur. Tous les poissonniers semblaient travailler très fort. Plusieurs remplissaient des boîtes, d’autres s’entretenaient avec les clients ou lavaient leur équipement. On pourrait penser que l’odeur était agressante, mais loin de là! Aucune «odeur de poisson», car tout est excessivement frais et propre.

tsukiji12

Le choix des denrées est hallucinant.  J’ai l’impression qu’on peut trouver n’importe quelle sorte de poissons, de crustacés, de mollusques…

tsukiji13

Pour les connaisseurs, la fameuse palourde royale

tsukiji14

Tout en nous promenant, nous sentions la fébrilité dans l’air.  Tout allait très vite autour de nous, et nous avons dû nous tasser à quelques reprises après nous être fait klaxonner. Il fallait être alerte, mais ça en valait vraiment le coup.

tsukiji15

On peut même retrouver des ormeaux! Ce mollusque est un met prisé et est interdit à la pêche au Canada. Sa surconsommation fait de l’ormeau une petite bête menacée et très très chère.

tsukiji16

Encore une fois, des têtes de thons géants, dont on a enlevé les joues.  La joue de poisson est un repas de choix (mais il faut que le poisson soit très gros afin que les joues fournissent de la viande!).

tsukiji17

Les travailleurs s’affairent à emballer le corps des thons afin de protéger cette chère dispendieuse lors du transport.

tsukiji18

Pendant ce temps-là, des files se forment devant les meilleurs restaurants du coin.

tsukiji19

J’ai vraiment adoré mon expérience dans le marché de poisson.  Il faut dire que j’adore les produits de la mer, mais les voir ainsi en grand nombre était fantastique.

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *