Colombie-Britannique – Vancouver # 3

Encore une fois, ce qui m’a le plus surprise de Vancouver, c’est la proximité avec la nature.  Les montagnes tapissent l’horizon d’un côté, la mer s’étend de l’autre et les arbres sont omniprésents.

downtown02

downtown03

En nous promenant dans la ville, nous avons emprunté le pont de Granville Street afin de nous rendre à Granville Island, où se tient un marché public. La vue du pont était époustouflante. Nous ne sommes pas restés aussi longtemps au marché qu’on l’aurait désiré, mais ce marché regorgeait d’aliments frais, fins et appétissants.

downtown04

granville01

granville02

Une visite à Stanley Park s’impose dès qu’on met le pied à Vancouver. On peut y voir le centre-ville dans toute sa splendeur, mais aussi apprécier la nature directement dans la métropole.

stanley01

J’ai été surprise de retrouver de jolies plages si près de la ville.

stanley02

stanley03

À l’intérieur du parc, on se retrouve dans la forêt. Personne en vue, c’est le calme total. Un bon moyen de décrocher des bruits de la zone urbaine.

stanley04

stanley05

André Michel et moi avons aussi beaucoup apprécié notre visite à la Vancouver Art Gallery.

museevag01

Voici quelques oeuvres pour lesquelles nous avons eu un faible.

museevag02

Stephen Waddell, avec Dark Matter Atlas, nous a fait voyager à l’intérieur de grottes obscures.

museevag03

Stephen Waddell a aussi sélectionné des oeuvres intéressantes, dont cette sculpture de Khan Lee, One Liners, qui m’a fait penser aux châteaux de sable que je construisais étant enfant.

museevag04

Finalement, notre coup de coeur, Bharti Kher avec son exposition Bharti Kher Matter. Elle dépeint des sujets sensibles comme la culture, le corps de la femme, la religion… parfois on a souri, parfois on a été marqués par ses oeuvres fortes.

En haut, And all the while the benevolent slept, 2008.

En bas, Six Women, 2013-15. Cette oeuvre nous a profondément touchés. J’ai retranscrit ce qu’on en disait:

«In her most recent work, Six Women, Bharti Kher cast the bodies of female sex workers living in Kolkata (formerly Calcutta), the capital of India’s West Bengal state and home to one of the country’s largest brothel-based sex industries. The women were paid by the artist to sit and be cast in plaster by her. These six individuals provide not only an arresting and unapologetic representation of the aging female body as a counterpoint to social pressures to stay forever young, but they also serve as witnesses to the disregard for women who have obliged the partiarchy.»*

museevag05

  • Le texte n’est pas de moi, mais bien une copie de celui que nous avons lu durant l’exposition.
No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *