Alaska – Whittier

Nous étions avertis qu’il n’y avait pas grand-chose à faire à Whittier, toutefois cet endroit était parfait pour notre retour à Anchorage: ce village est à une heure de route seulement de la grande ville.

DCIM100GOPROGOPR0875.

Whittier est une ancienne ville militaire qui était stratégique lors de la Deuxième Guerre mondiale. C’était à cet endroit qu’était basée une grande partie de la flotte américaine qui permettait de repousser l’invasion japonaise dans les îles Aléoutiennes.
La base a été délaissée avant les années 60, et le tsunami de 1964 a détruit ce qui restait de la ville.

IMG_1897

 

Aujourd’hui, l’ancienne base abandonnée, autrefois surnommée “The city under one roof”, veille sur le village d’une manière un peu macabre.

IMG_1879

 

Il n’y a maintenant pratiquement rien à Whittier, à part des stationnements et une station de train. À présent, tous les habitants (117!) de Whittier ou presque habitent dans le même bâtiment!

Le bord de l’eau a été un peu aménagé pour les touristes qui arrivent en train et on peut y retrouver plusieurs petites cabanes café-resto-trucs de touristes. C’est ce qu’il y a de plus intéressant là-bas…

Le lendemain de notre arrivée, le plan de la journée était simple: nous avions du lavage à faire! Dès notre réveil, on s’est vite rendu compte que la météo serait contre nous… Le déluge qui tombait sur Whittier allait nous faire renommer le village en “Wet – here”. On s’est donc habillé des pieds à la tête en imperméable pour aller faire le lavage. Je dois dire que tout le monde était un peu déprimé… Que faire dans ce trou perdu?

Comme je dis souvent, ce qui fait qu’un endroit est intéressant, ce n’est pas tant le paysage, mais surtout les gens qu’on y rencontre. C’est le hasard qui nous a fait rencontrer Louise, notre voisine à quai.  Louise nous a parlé de sa vie en Alaska, de sa passion pour l’aviation, de ses enfants et de la pêche aux crevettes.  Nous lui avons tout de suite mentionné qu’on aimerait beaucoup essayer la pêche aux crevettes, et c’est avec grand plaisir qu’elle nous a présenté ses amis pêcheurs.  Dave et son coéquipier Pete nous ont tout de suite invités sur leur bateau de pêche! Cette sortie à la pêche restera inoubliable pour moi.

DCIM100GOPROGOPR0871.

DCIM100GOPROGOPR0873.

DCIM100GOPROGOPR0888.

André a participé à la remontée des cages.

DCIM100GOPROGOPR0894.

Ce crabe, quoiqu’appétissant, n’a pas le droit d’être pêché.  Nous devons donc le remettre à l’eau.

DCIM100GOPROGOPR0902.

Une crevette fraîchement pêchée! C’était la plus grosse… et Pete nous l’a fait goûter crue! Le goût était bon, mais je n’ai pas trop aimé la texture,

DCIM100GOPROGOPR0905.

DCIM100GOPROGOPR0926.

Ensuite, nous avons pêché quelques petits harengs.  J’en ai pêché six d’un coup!

DCIM100GOPROGOPR0933.

Je dépèce pour la première fois un poisson.  J’ai adoré mon expérience de pêche!

DCIM100GOPROGOPR0935.

Le résultat (un peu sanglant) de notre pêche.

Après cette aventure, on s’est bien entendu régalés de crevettes! Notre rencontre avec ces pêcheurs généreux fut magique. Merci la vie!

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *