Mésaventure # 1

Dans un voyage, il y a toujours des imprévus.
Hier, je pars vers 18h30 de la maison pour arriver vers 19h00 au terminus d’autobus (mon autobus étant à 20h00).  Je marche jusqu’à l’arrêt d’autobus pour attendre celui qui me mènera jusqu’au terminus.
10 minutes plus tard, toujours pas d’autobus.
Enfin, après environ 15 minutes, je le vois arriver… mais il n’arrête pas: il est déjà plein à craquer.
Le second arrive peu de temps après… et ne s’arrête pas non plus.
Pour ne pas perdre de temps, je décide de prendre un taxi.  De toute façon, je m’imaginais mal avec mon gros sac dans le bus bondé.
Arrivée au terminus, je réalise qu’il ne me reste que des billets de 100 pesos pour payer le taxi (qui m’en coûte 25 environ).  Pour l’avoir lu sur internet et dans des guides, je sais pertinemment que ce n’est vraiment pas ma chance: il ne faut JAMAIS payer les taxis avec des billets de 100 pesos…
Et comme de fait, le chauffeur ayant peu de change, ça m’a coûté environ le double de ce que ça devait.  Grrr.
Ensuite, j’ai cherché le bon endroit.  Le terminus est gigantesque et compliqué: il y a des plateformes de 1 à 100, divisées en sections A, B, C, etc.  Pour chaque section, il y a une petite salle d’attente.
Je trouve donc ma salle d’attente.
Je m’asseois devant un panneau qui affiche l’heure d’arrivée des autobus… et je réalise que mon billet est étrange: en haut, c’est écrit plataforma 24 a 27 (où j’attends présentement), et en bas c’est écrit: Plataforma 15 a 25.
Je demande à la dame à côté de moi ce qu’elle en pense: elle trouve cela étrange, et me propose d’aller voir à l’autre salle d’attente.
À l’autre salle d’attente, je vois sur le panneau mon autobus: Mendoza, 20h00, Sendas (la compagnie), plataforma 18.
Donc, toute contente, je me dirige vers la plateforme 18.
Et j’attends.
À 20h00, toujours pas d’autobus.  Je ne m’inquiète pas trop, étant donné que le dernier que j’avais pris avait été une heure en retard.
Mais vers 20h10, mon autobus disparait du panneau d’affichage.  C’est à ce moment que je commence à m’inquiéter.
Je demande aux gens autour de moi, mais personne ne comprend, tous les gens présents ne semblent pas trop comprendre ma question, et mon billet en l’occurrence.  On me propose d’aller voir directement à la compagnie.
J’attends encore 5 minutes, juste au cas, et je pars à la recherche du kiosque de la compagnie Sendas.
Il y a environ 100 kiosques au deuxième étage, et je n’ai aucune idée comment me repérer.  Je vois alors deux gendarmes marcher vers moi.  Je les arrête et essaie de leur expliquer mon problème.
Ces deux hommes ont été vraiment vraiment gentils.  Pendant au moins 20 minutes, ils ont marché avec moi pour essayer de trouver une réponse à mon problème: kiosque d’information, autre compagnie, autobus, etc.
Pour finalement trouver la fameuse compagnie, qui m’indique que l’autobus est parti depuis longtemps à partir de la plateforme 18 (suis-je aveugle?!?!?!?!). Et que le prochain bus est demain.
Crise de larmes, je le traite de tous les noms, je ne comprends rien (j’ai un tout petit peu paniqué lol)… Ça a dû être un spectacle très intéressant pour les gens qui passaient par là (dont certains ont arrêté pour me proposer un endroit où dormir, trop gentils, mais une chance que j’avais toujours ma maison proche!).
Enfin, je comprends que je dois y retourner le lendemain (aujourd’hui) pour essayer d’arranger quelque chose avec la compagnie.
Je m’y rends donc ce matin (pas de très bonne humeur).  L’homme appelle la compagnie, et me dit finalement que je dois me présenter ce soir à 7h30 devant son kiosque.
Alors je me croise les doigts pour que tout se passe bien…
J’ai décidé aujourd’hui, en attendant, de me faire un petit cours d’espagnol privé avec un livre et des CD prêtés.  Comme ça, si jamais j’ai encore un problème, je risque de comprendre peut-être un peu mieux la situation.
No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *